LES STAGES

À l’instar des autres cours de justice, le Tribunal des droits de la personne s’implique activement dans le développement et la formation des futurs avocats, afin de les aider à parfaire leurs habiletés de recherche, d’analyse et de rédaction.

Ainsi, il accueille annuellement deux étudiants ayant complété leur formation à l’École du Barreau du Québec et possédant un intérêt marqué pour les droits et libertés de la personne, pour y effectuer leur stage de formation professionnelle.

Le Tribunal reçoit également un étudiant de troisième année du baccalauréat en droit souhaitant accomplir un stage de six crédits répartis sur l’ensemble de l’année académique.

 

Le stage de formation professionnelle du Barreau du Québec

Le stagiaire est appelé à faire des recherches de pointe en droit québécois, canadien et international relatif aux droits et libertés de la personne, ainsi qu’en droit civil, administratif, constitutionnel et du travail.

Il se voit aussi confier différentes tâches et mandats spécifiques par la Présidente du Tribunal des droits de la personne ainsi que par les autres membres du Tribunal et de l’équipe juridique.

De plus, il assiste aux audiences du Tribunal et  participe à l’ensemble des activités de formation offertes par le Tribunal à ses juges et assesseurs.

Les offres de stage sont publiées en novembre et en mai sur le site de l’École du Barreau du Québec à l’adresse suivante : http://www.ecoledubarreau.qc.ca et ceux-ci débutent respectivement en février et août.

 

Le stage universitaire de premier cycle

Le stage se déroule sur deux trimestres universitaires des mois de septembre à avril.

Au début du trimestre d’automne, le stagiaire reçoit une formation théorique, laquelle lui est dispensée par l’avocate du Tribunal.

Dans le cadre de son stage, l’étudiant est appelé à effectuer des recherches, à rédiger certains documents préparatoires aux auditions et aux décisions, et à assister aux auditions.

Le processus de sélection est effectué par les universités, lesquelles soumettent chacune une candidature. Le Tribunal choisit ensuite une personne parmi les étudiants référés.